*
top_logo
telephone
Menu
contacts
contacts et adresse Ville et Services Demande Information Devis
titre flash actu
Flash Actualité
titre breves
Nos brèves
logo_una

Ville & Services
112, avenue du Général Leclerc
54600 Villers-lès-Nancy
Tel : 03 83 28 46 05


Partenaires Ville et Services et liens

Adhérent UNA Union Nationale de l'Aide, des Soins et des Services aux Domiciles
Actualité Evénementielle : Accompagnement fin de vie voté
1/3/2010 16:35:47 (7390 lectures)

L'Assemblée nationale a adopté à l'unanimité la proposition de loi pour la création de l'allocation d'accompagnement de fin de vie. Une rémunération journalière de 49 euros durant trois semaines sera ainsi versée à un salarié désirant s'absenter pour assister un proche en fin de vie.


A l'Assemblée, c'est un accueil unanime qui a été fait à la proposition de loi relative à la création de l'allocation d'accompagnement de fin de vie présentée ce mardi. Le vote a été validé par les députés qu'ils soient de gauche ou de droite.

Il était possible jusqu'à présent pour tout employé désirant accompagner une personne en fin de vie de prendre jusqu'à trois mois en congé de solidarité non rémunéré. Désormais, cette loi va permettre d'attribuer une allocation journalière de 49 euros limitée à trois semaines pour l'accompagnement à domicile d'un proche en fin de vie. Ce montant a d'ailleurs été réévalué à la hausse puisque la proposition de loi prévoyait que "son montant, forfaitaire, serait identique à celui de l'allocation journalière de présence parentale, soit environ 47 euros par jour au 1er janvier 2009".

Cette nouvelle mesure devrait concerner 20.000 personnes par an pour un budget de 20 millions d'euros financés en totalité par l'Etat. Dans la proposition de loi, il est précisé qu'"une partie de ce coût sera compensée par la réduction du nombre d'arrêts de travail dont bénéficient les accompagnants".

Cette proposition de loi figurait à l'origine dans le rapport de Jean Leonetti remis en décembre dernier au Premier ministre sur la dépénalisation de l'euthanasie. Mais ce qui avait retenu l'attention et fait l'unanimité était la proposition de cette allocation d'accompagnement d'un proche en fin de vie. Ce type d'allocation existe déjà en Belgique, au Canada et à Paris à l'initiative du maire.

Désormais cette allocation journalière va permettre à un plus grand nombre de personnes d'avoir cette alternative humaine d'aider un proche à mourir dignement. D'ailleurs, à l'issue du vote de la loi, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a déclaré sous les applaudissements: "c'est un texte de civilisation, qui veut resituer l'homme dans son parcours de dignité".

Retour Version optimisée pour imprimer Envoyer cet article à un(e) ami(e) Version optimisée pour imprimer
PrinterFriendly
Version optimisée pour imprimer
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail